Rechercher

Le porno, néfaste pour la santé humaine ?

Mis à jour : avr. 23













Vidéo de 4 minutes

Trop de porno: est ce grave?

Et pour nos enfants: que faire?

Petite synthèse de l'IHS par le Dr Claudie Coudereau







« Le danger réel est la dépendance"

Le porno stimule la dopamine et le corps en redemande comme toutes les drogues.

Des études ont montré une baisse de la substance grise du noyau caudé , siège de la dopamine, (réversible à l’arrêt de l’excès de porno chez l’adulte, pour les enfants, des études sont en cours) qui joue sur la mémoire, l’attention, la motivation.

Et comme tout drogué, le sentiment de honte d’être dépendant et le risque d’isolement.

Il faut quand même un visionnage intense mais nous n’avons pas trouvé de statistique, puisque devant chaque drogue nous ne sommes pas égaux.




Voir Livre de Florent Badou « avant j’étais accro au porno : la méthode pour arrêter le porno ».

SITE : Stopporn.fr


Test pour évaluer votre dépendance au porno: http://orroz.net/test.html



Les autres aspects néfastes du porno :


Une anxiété de la performance. Il faut savoir que certains acteurs pornos dans certaines scènes se piquent la verge pour garder leur érection.


Des complexes physiques, surtout pour les enfants, le pénis n’ayant pas atteint sa taille adulte. Et bien sûr, les "hardeurs" sont choisis pour leur taille de pénis.



Une dysfonction érectile ( baisse de l’érection) , nous n’avons trouvé aucune étude valable et aucune statistique. La baisse de l’érection semble être due plus aux perturbateurs endocriniens, avec la prise de médicament de type « viagra » chez les quadragénaires, ce qui n’existait pas il y a 30 ans.


Le désir est émoussé et le plaisir moindre d’où le besoin pour certains d’aller vers des vidéos plus hard qu’ils trouvaient rebutantes avant. Peut-être le désir est émoussé et c’est pour cela que l’on se retrouve à se stimuler sur des vidéo porno ?


L’éjaculation plus longue à venir et est-ce un problème ?

Oui, quand il faut une surstimulation avec une vitesse rapide pour éjaculer. Des femmes nous ont confié que des hommes qui s’adonnent au porno ont besoin de se « masturber » en elles et de pénétrations à grande vitesse, là aussi, avec le diminution du visionnage pornographique, cette difficulté s’estompe.



Quand il y a surdosage du porno, le cerveau enverrait de moins en moins de signaux au pénis, le câblage neuronal serait modifié mais réversible. Ouf !


La propension à la violence avec non-respect des femmes représentées dans le porno comme des objets, les hommes aussi sont également des objets sexuels.

Une étude dit que seuls les hommes avec une propension à la violence le sont sans lien net avec l’utilisation du porno.

Et une autre étude montrerait que le porno permet à l’Homme frustré du manque de sexe de se calmer par la masturbation et de ne pas passer à l’acte non consenti.


Pour les enfants et les jeunes


Le début du visionnage du porno est de :

10 ans pour les garçons !! 13 ans pour les filles !!


  • Le comportement sexuel de nos jeunes est-il modifié par le visionnage du porno ?

- oui, c’est possible en essayant de le reproduire ou au contraire en s’y opposant.

ils estiment que le porno leur donne une éducation sexuelle plus ouverte que celle que la société leur propose avec surtout des injonctions et des interdits. Les jeunes disent que ça leur ouvre des voies d’exploration avec une grande aide pour les LGBTQIA+ qui ne se retrouvent pas dans la sexualité hétéronormée. (LGBTQIA+, lesbien, gay, bi, trans, queer, intersexs, asexuel,+ pour les pansexuels (attirance à n'importe quel genre), les alliés hétérosexuels de la cause, les questioning (ceux qui se questionnent sur leur sexuualité)).


En tant que parents,


On aimerait bien que « nos jeunes têtes blondes » soient protégées des images « hard » de certains pornos ; on a bien compris qu’il est impossible qu’ils n’accèdent pas aux écrans.

Ce n'est pas simple

Une alternative au porno ou au moins pour la découverte de la sexualité, vous pouvez proposer CLIMAX : https://climax.how/ Qui est un site dédié à la sexualité très clair, didactique avec des vidéos pour tous les âges et toutes les orientations sexuelles, la saison 2 va bientôt sortir.


Pour la plupart des adultes,


Le porno permet une stimulation sexuelle, une excitation, de nourrir son voyeurisme, permet une masturbation vitale pour de nombreux hommes. (Voir podcast sur l’intérêt de l’éjaculation et les cancers de la prostate https://www.instagram.com/p/CIgPEM7itOd/)


Le porno se regarde en couple, et les femmes s’y mettent aussi ( les pornos féminins avec des scenarios et moins de formatage des corps) . Il reste un référent pour l'humain qui se demande comment les autres font.


En conclusion

Le visionnage du porno ne semble être un problème que si la dépendance s'installe.


Ce que l’on constate est rassurant: Tous les jeunes ont l’air d’avoir fait la part des choses, me semblent plus "sexplorateurs" que les anciennes générations, plus épanouis, osent facilement parler de leur sexualité et de leurs difficultés; la révolution sexuelle en cours explique sûrement cet envie d'explorer actuellement.


Quelques articles : • La pornographie comme source d’éducation sur le sexe https://www.jsm.jsexmed.org/article/S1743-6095(17)31210-9/abstract

• Article de 2020 sur les comportements sexuels et violences dans la pornographie https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32406863/

• Méta analyse exposition des médias sexuels grand public aux attitudes sexuelles, https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1054139X18308 012

• Consommation du porno et agressions sexuelles 2015 https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S1054139X18308 012