Rechercher

LE PLAISIR PROSTATIQUE

Mis à jour : juin 14







4 minutes sur le plaisir prostatique par le Dr claudie Coudereau






Peu d’hommes malheureusement ont essayé d’appréhender leur prostate, et pourtant :

C’est un organe qui le mérite d’abord pour le plaisir qu’il procure et aussi parce que sa stimulation permet de diminuer le pourcentage du cancer de la prostate qui a été abordé dans un podcast :


https://www.instagram.com/p/CIgPEM7itOd/

Le plaisir prostatique s'apprivoise :

Grâce à la plasticité du cerveau, des circuits nerveux vont s'adapter aux nouvelles sensations La prostate n’a jamais été touchée sauf lors d’un l’exceptionnel examen rectal par le corps médical, qui est rarement pratiqué pour y ressentir du plaisir.

Il existe plusieurs manières d’y accéder : avec le doigt, un gode ou un pénis.

La prostate se situant à 7,5 cm de l’anus, il faut un doigt assez long pour l’atteindre (la plupart des doigts féminins peuvent toucher au moins le début de la prostate).

La sensibilité de la prostate va s’accroitre avec les essais : Plus elle est visitée, plus elle y prendra du plaisir.

Il ne faut pas la rater :


Pour être sûr de toucher la prostate, assurez- vous que le partenaire va ressentir une envie d’uriner, si on appuie dessus.





Sa taille est variable avec l’âge : de celle d’une châtaigne à celle d’un pamplemousse plus ou moins bosselé.



Pour mémoire : la prostate se situe en dessous de la vessie et pour l’atteindre visez le nombril de votre partenaire avec le gland du gode ou d'un pénis recourbé.

Avec le doigt, plutôt l’index

Elle apprécie tous les genres de caresses (attention aux ongles). La tapoter, la pousser d’un côté et de l’autre, la câliner, la frotter, faire des mouvements de « viens ici » sont les bienvenus mais pour qu’elle pleure de plaisir (voir autre vidéo), il faut des à-coups fermes, réguliers jusqu’à l’acmé du plaisir (un peu comme un coït).

Les caresses de la prostate :

https://www.youtube.com/watch?v=PWzRz098kY8



Avec 2 doigts : index et majeur, il faut prendre du temps pour assouplir le sphincter anal qui est double : interne et externe. Une méthode douce avec un lubrifiant consiste à dessiner des cercles et d’y associer des mouvements en rayon de l’intérieur vers l’extérieur.

Avec un pénis ou gode : recourbé, pas trop long ni trop court.



Un pénis recourbé à 130/140 degrés d’érection, voire plus, est rare et la longueur minimale est de 8 cm. Un sexe ou gode plus long est moins gênant (quitte à ne pas l’introduire complètement).

Pour ne pas se fatiguer

Une ceinture pour le gode recourbé est très utile (Les

Godes-ceintures sont rarement suffisamment recourbés).

Le gode ci-dessous peut se mettre avec une ceinture.

Quelles positions




Il faut adopter une position confortable pour les 2 partenaires.

La position sur le dos avec des coussins. Vous pouvez aussi utiliser des cordes, sangles, écharpes, pour soulager le maintien des jambes en l’air ; ou une balançoire érotique.

Mais aussi un lit haut avec la ou le partenaire debout, en ajustant des coussins pour être à la bonne hauteur, sur le lit avec un partenaire accroupi ou une table à bonne hauteur.

Les positions à quatre pattes ou en levrette ne touchent pas la prostate sauf en retournant le gode ceinture, le gland pointé vers le bas, (comme certains pénis en érection peuvent se présenter).

Comme on doit prendre son temps, pour bien éveiller la prostate ou bien la faire pleurer de plaisir, il convient de l’apprivoiser dès le début et de la faire jouir longtemps. Il est nécessaire que le partenaire se détende, et ne ressente aucune douleur si ce n’est du plaisir : la pénétration doit s’effectuer avec douceur en bonne communication, avec du lubrifiant.

Points importants : éprouver le désir d’expérimenter, de ne pas rechercher l’orgasme à tout prix et de ne pas vous focaliser sur votre pénis.

Pour débuter :

Il faut noter que lorsque l’on touche à son anus, un homme peut débander.

Ensuite, sachez que lors de la stimulation de la prostate, la verge est rarement en érection… mais facilement stimulable si vous avez les mains libres, d’où l’apport intéressant d’un gode-ceinture et d’une position confortable.




Le plaisir prostatique ressemble à l’orgasme anal et vaginal pour les femmes, avec des vagues

prochaine vidéo prévue sur les orgasmes masculins en courbe


Les bruits de l’amour !

Quand un homme s’abandonne à son plaisir sans avoir besoin de contrôler quoi que ce soit, il s’exprime et c’est agréable pour la ou le partenaire.

Note amusante: le son provoqué par le plaisir prostatique est plus aigu que celui de l’orgasme anal- à noter que l’association des deux provoque un cri transperçant les cloisons.




LES DIFFERENTS PLAISIRS



L’apothéose !

Quand on associe les orgasmes prostatiques et l’éjaculation, l’homme « part » longtemps et très loin.

A noter que l’éjaculat est plus important dès que l’on stimule la prostate.

vidéo prévue sur les super orgasmes.